Nouveautés

              
           

Cinder, de Marie Sexton

25 déc. 2015

Juste Trois Mots : Féérique - Réécriture - Magique
Date de sortie : 1 octobre 2014
Éditeurs : M/M Bookmark
Nombre de pages : 71 (nouvelle)

Eldon Cinder donnerait n’importe quoi pour revoir le prince Xavier une dernière fois, mais seules les femmes sont invitées au bal royal.
Quand une sorcière propose de faire d’Eldon une femme pour seulement une nuit, il accepte.
Un sort. Une nuit. Une danse.
Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?






J'ai découvert ce titre un peu par hasard et je dois dire que c'est d'abord la couverture qui m'a attirée. Je l'ai trouvée très féérique avec un petit côté viril, surement lié à la présence de décors forestiers... Mais bon, je m'égare. :) Ensuite, j'ai vu le titre de la nouvelle et je ne pouvais pas passer à côté d'une réécriture du conte de Cendrillon, surtout que j'étais emballée à l'idée de savoir comment l'auteur parviendrez à revisiter un conte aussi romantique et magique, en y ajoutant une dose de m/m. Enfin, j'ai vu le nom de l'auteur, et là, plus de doute, il fallait que je le lise! Je n'ai lu qu'un seul autre roman de Marie Sexton (Le Coeur en Balance) et je l'avais vraiment apprécié donc je n'avais aucun doute sur le talent que cachait cette nouvelle. 

Vous l'avez compris, j'étais dans d'excellentes dispositions pour lire cette petite nouvelle et elle a concrétisé tous mes espoirs ! Dès le début, le lecteur est tout de suite mis dans le bain avec de nombreuses références au monde fantasmagorique des contes. Ici, Marie Sexton s'amuse et nous fait des clins d'oeil en ajoutant de nombreuses références à d'autres contes et c'est avec plaisir que nous laissons les souvenirs émerger de nouveau. Mais, ce n'est jamais lourd, jamais surchargé et on est facilement transporté dans cet univers féérique.

Quant à l'histoire, elle m'a tout de suite charmée et elle est écrite de telle manière qu'elle reste tout à fait crédible, pour un conte bien sûr! J'ai aimé Cinder qui garde toutes les caractéristiques qui m'ont fait aimer Cendrillon, une simplicité dans la manière d'être, cette volonté d'offrir au prince un point de repos, sans pression liée à son titre. Ce dernier est exactement comme le propose le conte de Cendrillon : téméraire, las des contraintes liées à son titre, fatigué de la cour. Marie Sexton ne s'éloigne pas vraiment de la structure du célèbre conte, excepté le fait que la marâtre n'est plus celle qu'on croit. Rien de bien original mais cette petite nouvelle a su se démarquer et apporter avec fraîcheur de l'originalité au conte de Cendrillon. Je ne voyais pas vraiment de quelle manière allait s'en sortir l'auteur mais j'ai beaucoup apprécié la fin du conte. 

Si vous aimez le m/m, je vous conseille donc cette petite nouvelle vraiment jolie. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire