Nouveautés

              
           

Nos faces cachées - Amy Harmon

10 mars 2015

Mardi 10 Mars 2015
Date de sortie VF : Janvier 2015
Couple : Ambrose et Fern MAIS personnage central : Bailey
Genre : New Adult

Pfiou je viens de le finir et je plussoie à tout ce qui a été dit. J'ai littéralement pleuré pendant toute la dernière partie du roman, ce qui était assez énervant, vu que du coup, je n'arrivais plus à lire...



Ce livre m'a complètement chamboulée, et ce pour plusieurs raisons : Tout d'abord Bailey qui est pour moi le personnage principal du roman. Il est un peu l'âme du roman et la justesse de ses paroles m'a bouleversée à de nombreuses reprises. Il est conscient de ce qu'il est et dégage une assurance impressionnante. Il souffre mais parvient quand même à voir le verre à moitié plein et du coup, il parvient à nous faire relativiser les choses. La relation qu'il a avec Fern est juste magnifique et j'ai eu envie de hurler en voyant sa relation avec Fern. D'ailleurs, la scène entre Bailey et Fern dans la voiture après le bal de fin d'année était juste bouleversante... Je ne trouve pas d'autres mots... 

Quant à Fern et Ambrose, j'ai beaucoup aimé leur couple avant même qu'il existe. J'ai adoré leur correspondance épistolaire. Le jeu de questions était souvent très profond et permettait de mettre en avant de nombreux thèmes. C'est pour ça que ce livre est si spécial : il nous permet de réfléchir à propos de tant de thèmes qu'après avoir posé le roman, je suis restée perdue dans mes pensées pendant un long moment. Toute cette réflexion autour de la beauté intérieure et extérieure est très bien mise en scène par l'auteure et pour cela, l'histoire de Rita m'a beaucoup émue... Le fait d'avoir des récits de leur enfance renforce les actes du présent. Du coup, comment ne pas être peiné face à la vie de Rita quand on sait à quel point elle était magnifique depuis toute petite. 

Ce qui a rendu cette lecture encore plus imprégnante, c'est que je me suis totalement assimilée à Fern : une jeune fille pas très jolie, plongée dans ses romances Harlequin. Je ne pouvais que comprendre ses doutes et ses peurs. De même, j'ai encore mieux apprécié sa relation naissante avec Ambrose parce qu'il était conscient que tout était nouveau pour elle, malgré ses lectures assidues!
Et j'ai juste adoré le pseudonyme de Fern! Il est juste génial!!

Enfin, ce roman est d'autant plus poignant qu'il touche une part de l'histoire importante de l'Amérique. Le début du roman avec les réactions des élèves face aux attentats donnent le ton à toute la suite du roman. Le fait que Ambrose et ses amis soient si jeunes rend la suite des évènements encore plus durs à accepter. Et au final, je me rends compte que ce roman sert surtout d'apprentissage. Apprentissage de la vie grâce à Bailey. Apprentissage de soi-même à travers le personnage de Fern et ré-apprentissage avec le personnage d'Ambrose qui doit recommencer à vivre après son retour dans sa ville natale. Il est seul, perdu, défiguré et il doit faire avec ce qu'il a et ce qu'il est conscient d'avoir perdu, ce qui rend le combat encore plus dur.

Mas j'ai beaucoup aimé cette réflexion de l'auteure : si on souffre tellement, c'est parce qu'on s'est beaucoup attaché à la personne disparue. Du coup, on ne peut qu'accepter cette souffrance en essayant autant que possible de se souvenir de tout ce qui nous a permis d'aimer cette personne. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire