Nouveautés

              
           

Parfum d'automne - Lisa Kleypas

14 mai 2015



Collection : La ronde des saisons, T2
Genre : Romance historique

Dans ce tome, nous retrouvons le club des Laissées-pour-compte. Alors qu’Annabelle a épousé Simon Hunt dans le premier tome, c’est maintenant au tour de Lilian Bowman de se trouver un mari. Le tome suit le premier et on avait déjà une idée du couple qui se formerait dans ce tome. C’est avec une grande joie que cela se révèle exact car leur caractère est très dominant et leur couple devient très rapidement explosif. 

Lilian Bowman est une jeune femme qui n’a pas sa langue dans sa poche. D’origine américaine, elle est très franche et ne se soucie pas des trop nombreuses convenances de l’étiquette anglaise. Elle est riche, belle mais n’a pas sa langue dans sa poche, ce qui l’a trop souvent mise à défaut, d’où son arrivée en Angleterre. 

Quant au comte Marcus Westcliff, il est l’un des pairs les plus importants de l’Angleterre et porte donc d’énormes responsabilités du fait de sa position. À cause d’une enfance très difficile, il a du mal à s’ouvrir et apparait comme un homme très froid, dur et autoritaire. Pourtant, sous cet aspect très péjoratif se révèle un jeune homme très amusant, plutôt arrogant mais d’une arrogance très attachante. Il a souffert dans sa vie mais reste déterminé à rester proche de sa famille. Il est attentionné vis-à-vis de ses soeurs, protecteur et loyal en amitié. 

Évidemment, avec deux personnages si hauts en couleurs, leur rencontre ne pouvait être que détonnante. J’ai particulièrement apprécié les nombreuses réparties de chacun d’eux. Ils veulent tous les deux avoir raison, tous les deux avoir le dernier mot et chacun trouve que l’autre est inepte. La manière dont Marcus considère Lilian laisse clairement entrevoir les sentiments qu’il éprouve pour elle.

Ce que j’aime dans cette saga, c’est que l’auteure en profite pour présenter les aspects de la société anglaise du 19e siècle. Dans le premier tome, nous avions découvert les catégories d’hommes qui travaillaient, parlement à l’aristocratie anglaise qui restait très oiseuse. Dans ce tome, c’est la place des femmes qui est mise en avant. D’un côté, parce que Lilian a un don, celui d’œnologue, qu’elle ne peut même pas exploiter à sa juste mesure puisque le rôle de la femme est très limité à cette période. De plus, le manque de culture anglaise des sœurs Bowman permet à l’auteur d’introduire l’étiquette anglaise. C’est ainsi que nous découvrons les nombreuses convenances à respecter au sein de la haute société anglaise. 

Que dire d’autre à part que l’humour est bien là, on a toujours cette évolution dans la description des sentiments qui me semble si logique et si bienvenue puisque l’amour n’est pas du tout à l’ordre du jour à chaque fois. Bref, Lisa Kleypas me fait rêver complètement pour l’instant !


Petit extrait :

Marcus fut distrait par la vue de sa bouche... de ses lèvres pleines, soyeuses, qui semblaient promettre d'indicibles douceurs. Sa fragrance intime lui emplit de nouveau les narines, vague après vague, provoquant un nouvel élan passionné de tous ses sens. Les muscles tendus à l'extrême, le cœur battant à tout rompre, il ne parvenait plus à se dominer qu'au prix d'un effort qui lui faisait trembler les mains. Fermant les yeux, il détourna le visage, pour aussitôt le presser contre sa gorge. Elle le repoussa légèrement tout en chuchotant avec force :
— Mais qu'est-ce qui vous prend ?
Marcus secoua la tête avec impuissance.
— Je suis désolé, dit-il d'une voix rauque tout en sachant parfaitement ce qu'il s'apprêtait à faire. Mon Dieu. Désolé…
Il couvrit sa bouche de la sienne et commença à l'embrasser comme si sa vie en dépendait.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire