Nouveautés

              
           

Le Duc de Minuit, Elisabeth Hoyt

21 mars 2014

Publié le 21 mars 2014

Titre : Le Duc de Minuit
Auteur : Elisabeth Hoyt
Sortie : 5 février 2014
Nombre de pages : 373
Genre : Aventures & Passions
Autres romans du même auteur : La saga du fantôme de Maiden Lane



Synopsis : 

   20 ans plus tôt, Maximus Batten a été témoin du meurtre violent de ses parents. Aujourd'hui duc de Wakefield, il passe ses journées au Parlement. Mais à nuit, déguisé en Fantôme de St.Giles, il arpente les allées sombres, sur les races des meurtriers. Jusqu'à ce qu'une nuit, il se retrouve nez-à-nez avec une femme... 
   Artemis Greaves travaille en tant que dame de compagnie, mais sous ses robes bien sages se cache le coeur d'une chasseuse. Lorsque le Fantôme de St.Giles vient à sa rescousse, elle est fortement intriguée. D'autant plus quand elle réalise qui le célèbre Fantôme est réellement...

Mon avis : 
   Je viens de le finir et je l'ai lu aussi rapidement que les autres tomes. Mon verdict : j'ai beaucoup aimé! 
   On retrouve le schéma de base avec un couple qui ne peut normalement pas être ensemble mais qui se trouve attiré l'un par l'autre. Les personnages sont bien décrits : Maxime Wakefields est duc la journée mais se transforme en fantôme de Maiden Lane le soir. Il est courageux, puissant, très habile mais reste tourmenté par l'assassinat de ses parents auquel il a assisté plus jeune. Depuis, il est rongé par la culpabilité. Quant à Artémis, c'est la dame de compagnie de sa cousine. Elle a l'habitude de vivre dans son ombre. Mais elle cache une personnalité passionnée et un tempérament qui la fera agir sans hésitation quand viendra le moment de sauver ceux qu'elle aime. J'ai adoré le fait qu'elle ne se soucie pas du titre de Maxime et qu'elle ose lui parler librement. 
   Leur relation est joliment menée. Alors que le duc est décrit comme un homme froid et austère au début du livre, il se transforme peu à peu au contact d'Artémis et leur relation est romantique à souhait je trouve. Maxime se révèle d'ailleurs être un très bon professeur quand il s'agit d'apprendre à Artémis les joies de l'amour. Et j'ai adoré cette liberté dans leur relation intime.
   J'ai aussi été pas mal intriguée par l'histoire d'Apollon que j'ai trouvé bouleversante, aussi bien l'horreur de sa situation que l'injustice de ce qui lui arrive. J'ai donc hâte de lire le tome qui lui sera consacré! Et bizarrement, le capitaine Trevillon est remonté dans mon estime! ^^ Et quel plaisir de retrouver tous les personnages des tomes précédents (sauf le 2...). J'aurais aimé que cela dure davantage!
   Mais ce roman a quelques lacunes je trouve :
   - La longue comparaison avec la déesse Artémis. Je savais qu'on allait surement en parler, mais le fait de retrouver systématiquement cette allusion lui a fait perdre un peu son charme je trouve. L'auteur ne se limite pas à une comparaison des noms. Elle attribue à la jeune fille toutes les caractéristiques de la déesse. Pourtant, j'ai adoré la première scène de description d'Artémis dans les bois. Mais ensuite, je trouve que les comparaisons trop nombreuses affaiblissent l'effet voulu. 
   - L'histoire du roman se concentre vraiment sur la relation entre Maxime et Artémis et sur les problèmes de celle-ci. De fait, par rapport aux tomes précédents, on passe beaucoup moins de temps dans les rues de Saint-Gilles et j'ai trouvé cela vraiment dommage. L'auteur a un tel don pour donner vie au lieu que j'ai presque regretté cette absence. 
   - Pour ma part, je trouve que l'intrigue se dénoue un peu trop rapidement alors que ça fait quand même pas mal d'années que Maxime est animé d'un désir de vengeance. Son histoire, qui est pourtant bien amorcée et qui semble intéressante, est un peu trop cachée par les autres intrigues du tome.
   Bon après, je fais ma difficile mais c'est parce que je suis vraiment fan de cette auteure et que malgré tous les points "négatifs" que j'ai pu relevés, ce livre m'a fait passer un joli moment et je suis bien contente de l'avoir lu!

Ma note : 3,5/5

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire