Nouveautés

              
           

Sans... Toi, Lily Haime

24 oct. 2015


Juste Trois Mots : Découverte - Acceptation - Passion
Date de publication : Septembre 2014
Nombre de pages : 356
Éditeur : Mix de Plaisirs
Série : Mathias Tome 1

Mathias est un jeune homme heureux et sûr de lui. Il rencontre Eden, garçon taciturne, sombre et mystérieux. L'amour qu'ils se portent presque aussitôt va les faire sourire, souffrir, rire et pleurer. 
L'amour qu'ils se portent va les détruire. Pour lentement les reconstruire. 
C'est l'histoire d'une passion, De la leur...



Depuis que j'ai lu un roman de Lily Haime, j'ai la certitude que je vais passer un bon moment quand je découvre un nouveau roman. Ici, c'est exactement ce qui est arrivé et j'ai été totalement envoûtée par ma lecture. Mais plus que ça, j'ai été bouleversée par les émotions très intenses de Mathias et Eden.  Mais sans plus tarder, voici mon avis en détail !

Ce qui m'a marqué dans cette histoire, c'est l'intensité des émotions ressenties par les personnages principaux, à savoir Mathias et Eden. Ils découvrent chacun ce qu'est l'amour mais c'est difficile à dix-sept ans de se projeter dans une vraie relation, surtout quand celle-ci comporte tant d'éléments difficiles à gérer. Alors ils essaient mais se heurtent à de nombreuses difficultés. Évidemment, l'orientation sexuelle est la première des barrières qui s'opposent à eux. Et c'est là que le point de vue de Mathias est si important. La situation est nouvelle et difficile pour lui et connaître ses pensées renforce l'intensité de ce qu'il ressent. 

En fait, la situation aurait pu être simple. Mais le fait que Mathias se sente complètement hétéro change la donne. C'est un jeune lycéen en terminale et un vrai séducteur qui peut avoir toutes les filles qu'il veut. Alors oui, subitement, avec l'arrivée d'Eden, il perd ses repères et ne sait plus qui il est. Cette incompréhension est le thème central du roman. Mathias ce comprend pas ce qui lui arrive et il est en colère. Cette colère est palpable et atteint le lecteur lui-même. À cet âge où la découverte de soi est si importante, on ne peut que comprendre le tumulte qui envahit Mathias, ainsi que ses nombreux doutes. Et j'ai trouvé que Lily Haime avait un véritable don pour nous faire partager les cas de conscience et les sentiments de ses personnages. Ils sont tous jeunes et justement, cela installe l'action dans cet âge où tout prend des proportions si importantes. 

Finalement, Lily Haime parvient à nous faire ressentir cette urgence des sentiments, cette profonde souffrance que ressentent chacun des personnages. Et pas seulement ceux d'Eden et Mathias mais aussi ceux des personnages secondaires, comme les amis de Mathias. Son meilleur ami, Théo, et sa copine m'ont beaucoup marqués. Ils sont vibrants et dégagent une véritable beauté qui nous fait oublier les mauvaises choses qui les entourent. Et puis, même si Eden et Mathias viennent de milieux sociaux différents, leur famille a ceci de semblable qu'elles sont chacune très soudées. On se sent tout de suite à l'aise et on comprend mieux le caractère de chacun des jeunes. 

En bref, vous l'aurez compris, ce roman est une petite pépite à ne surtout pas rater. C'est un véritable cataclysme d'émotions qui vous touche et vous entraîne. On ne peut que fondre devant Mathias et son entourage. 


« Je sentis des larmes s’agglutiner derrière mes paupières et les refoulai du mieux que je pus. Une seule m’échappa. Une seule. Pas une de plus. Juste une. Une goutte salée qui atterrit sur mes lèvres avec l’ampleur d’un océan. Comme mon chagrin. Immense. J’étais devenu anormal. Théo savait qui il était. Eden le savait aussi. Moi j’étais une erreur. Un dysfonctionnement dans l’ordre des choses. Une abîme de perdition.  »


« - Dis le Mathias. Demande le moi.  
- Tu peux courir ! Tu entends ? Je ne te demanderais jamais de quitter ton mec. Ce n’est pas à moi de faire ce choix.
- Dis moi ce que tu veux au moins ?
Je me laissai tomber sur le lit, le bras sur ma tête prête à exploser.
- Je ne veux rien, chuchotais je. Ou peut être toi. »



1 commentaire: