Nouveautés

              
           

La Face Cachée de Margo, John Green

3 oct. 2015


Juste Trois Mots : Philosophique - Road Trip - Mystérieux
Date de sortie : 21 août 2014
Nombre de pages : 400
Genre : Young Adult

Mar-go-Roth-Spie-gel-man, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit.Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo ne se présente pas au lycée, elle a disparu. Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s'en approche, plus Margo semble lui échapper...




Je voulais absolument lire ce livre avant de regarder le film éponyme. Finalement, je suis assez mitigée... Il y a eu de nombreux points positifs, cependant nuancés par des points négatifs. Si je devais résumer le livre en deux citations, ce serait celles-ci :

« Elle était une fille. »
« Faire est toujours beaucoup moins palpitant que ce qu'on avait échafaudé. »

Ça va être difficile de parler de ce roman sans le spoiler mais je vais essayer, promis. Ce qui m'a plu dans cette histoire, c'est de me trouver bien au chaud dans la tête de Quentin, un lycéen lambda qui vit sa vie d'adolescent sans vraiment se prendre la tête. Le choix d'un point de vue interne est ici une excellente idée puisque cela nous permet de connaître les pensées et les sentiments de ce jeune garçon...
En fait, ce roman est un vrai bol d'air frais : comme nous le dit le synopsis, Quentin est amoureux de sa voisine, Margo, depuis sa plus tendre enfance. Alors lorsque celle-ci disparaît, il se met à la chercher, persuadé d'être sur la bonne voie au fur et à mesure qu'il trouve des indices. Alors, ce qui est génial, c'est cette enquête qui est mise en place par Quentin. Sa dévotion pour Margo nous fait rêver et on ne cesse de vouloir savoir ce qu'elle est devenue. Les indices sont difficiles à déchiffrer mais heureusement, Q. a des amis - Radar et Ben - qui vont se révéler très utiles.
Finalement, comme le dit la citation plus haut, c'est le projet qui est palpitant et c'est le cas ici. Ce qui donne des frémissements et qui crée une vraie addiction, c'est cette enquête menée par Q. Il s'agit des dernières semaines de leur vie de lycéens, et évidemment, comme le veut la tradition américaine, c'est le bal de fin d'année qui occupe l'esprit de tous ces jeunes. On se sent porté par l'euphorie de l'instant et c'est là qu'interviennent les amis de Q. Ils sont libres d'esprit et veulent ce que tous les jeunes veulent : passer une soirée inoubliable.
J'ai aimé ce livre car on revit cette allégresse de l'adolescence et on est porté par leurs joies et leur bonheur. Je l'ai aimé car Q. arrive à nous transmettre sa peur : peur de l'avenir, peur de ce qui a pu arriver à Margo, peur de voir le lycée se terminer.
Pourtant, ce roman m'a déçue d'une certaine manière et ce à cause de Margo. Elle est si autonome, si libre, si libérée des préjugés de la société que je l'ai tout de suite apprécié. Elle est différente des autres et l'assume. Et puis la fin arrive et avec elle, la déception. Margo chute de son piédestal ou en tout cas, c'est l'effet que cela m'a fait. Bien sûr, tout est en accord avec elle mais j'ai eu du mal à ne pas la voir comme une fille hypocrite et prétentieuse. Elle a d'une certaine manière empêcher Q. de profiter de ces derniers instants de lycéen, et j'ai trouvé cela vraiment énervant. Finalement, arrivée à la dernière page, il m'a manqué... une vraie fin ! Mais encore une fois, les choix de l'auteur me paraissent tout à fait logiques et bienvenus donc je ne peux même pas être en colère contre lui...
Un autre point négatif que je soulignerai car il a gêné ma lecture serait la présence parentale. L'auteur nous met ici face à une caricature des parents contemporains. Le problème, c'est qu'il ne présente aucun couple stable. Il s'agit à chaque fois de parents agissant dans l'extrême. Je sais bien que la norme est autre maintenant mais voir autant de parents caricaturés m'a empêchée de savourer ma lecture.
Vous l'aurez compris, mon avis reste très ambigu, à l'image du livre peut-être.



J'ai voulu lire le livre avant de regarder le film et j'avoue avoir bien fait. Mais pour une fois, c'est le film que j'ai préféré. Je ne vais pas revenir sur tout le film car ce serait spolier l'histoire. Je vais juste souligner un ou deux points. Tout d'abord, parlons de la première chose qui m'a donné envie de regarder le film : l'actrice principale, celle qui joue Margo, j'ai nommé Cara Delevingne. J'ai été agréablement surprise je dois dire et elle représente tout à fait l'image que je m'étais faite de Margo. Elle porte en elle ce mélange de candeur et de folie qui donne envie de la suivre partout (ce pauvre Q. n'avait aucune chance!). 
Le deuxième point positif, le plus important pour moi, reste l'aspect chronologique de l'intrigue qui a été totalement revu dans le film et qui apporte une autre dimension et une autre morale à l'histoire. Et pour moi, cette morale est bien meilleure. L'histoire se passe sur quelques jours, au lieu de quelques nombreuses semaines et cela apporte, 1) un rythme plus rapide et entraînant à l'histoire, 2) une meilleure approche de l'intrigue, puisque le thème du film reste pour moi le passage à l'âge adulte. 



2 commentaires:

  1. zut, je viens de m'acheter le livre aujourd'hui. J'espère aimer un peu plus que toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais donc suivre scrupuleusement ton blog pour savoir ce que tu en penses. Après, je l'ai suffisamment aimé pour le lire d'une traite mais voilà quoi^^

      Supprimer