Nouveautés

              
           

The First Time

4 mai 2015





     Au départ, je voulais absolument voir ce film après avoir regardé la série Life Unexpected, avec Britt Robertson comme personnage principal. J’avais adoré le concept de l’histoire (une jeune fille de seize ans, ballotée de famille en famille, tente de retrouver ses parents biologiques, qui l’avaient mise en adoption, l’ayant eu au lycée), même si la deuxième saison était plutôt bâclée par rapport à la première. Et j’avais adoré le jeu de la jeune adolescente, aka Britt Robertson, également connue pour avoir jouée dans The Secret Circle. C’est donc avec une grande excitation et appréhension (car j’avais beaucoup d’attentes) que j’ai regardé ce film, et je n’ai absolument pas été déçue !!! The First Time est frais, léger, mais il arrive aussi à s’imposer, à faire passer son message et à défendre ses idées.

     Ce film faisait partie de la sélection des films présentés lors de la Sundance 2012. Il reprend la rencontre de deux jeunes adolescents qui vont bientôt quitter le lycée. Le film est centré principalement sur ces deux personnages : Dave Hodgman (Dylan O’Brien) et Aubrey Miller (Britt Robertson). Le film débute par leur rencontre lors d’une soirée entre lycéens, et on ne peut qu’être étonné par les vingt premières minutes du film qui ne concernent que les deux jeunes adolescents. 

     Le film a cela d’intense qu’il ne dure qu’un week end : en effet, Dave et Aubrey se rencontrent vendredi soir, et le film se clôt le lundi matin. Cependant, même s’il ne s’étend pas sur une longue période, il arrive quand même à traiter de son sujet, à savoir les premières fois, et plus particulièrement la perte de la virginité. On retrouve alors toute la palette d’émotions par laquelle passent les lycéens : anxiété, peur, stress, angoisse, nervosité... Ici, tous ces sentiments sont très bien joués par nos deux acteurs. 

     Il est très difficile de parler d’un film qu’on a apprécié, et j’ai d’autant plus de mal que j’ai adoré ce film. Il est d’une grande simplicité, pas d’effets spéciaux ni d’actions spectaculaires. Mais la large part donné au dialogue permet d’instaurer une sensation de connu et c’est ce qui permet au spectateur d’adhérer si bien aux idées du film. Bien sûr, la plupart du temps, ce même spectateur se dira : « C’est impossible! » et il aura raison. Après tout, quelle fille saine d’esprit inviterait dans sa chambre un garçon qu’elle aurait rencontré moins de deux heures auparavant ? 

     Malheureusement, mon côté romantique ne peut qu’exulter de joie devant toutes les hésitations et désirs qui rendent les scènes si « romantiques ». Au final donc, un film qui vous entraîne dans les méandres du cerveau des adolescents, en proie à leurs doutes et leurs peurs face à l’inconnu, face à l’avenir. On ne peut que se reconnaître à travers eux. 


     PS : Et cerise sur le gâteau, on retrouve le jeune Mouse (des célèbres Step Up 3 et 4) qui est le conducteur d’une des voitures remplies de jeunes. Ça fait super plaisir de retrouver sa petite bouille super malicieuse et trop mimi !! 



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

- « Jane... Janey, 

lately I've been feeling like there's so much noise. You know, uh, so much static. All these voices competing for attention. Teachers, parents, magazines. What's in, what's out, who's cool, who's not cool enough. And it's like all this shit just gets so loud I feel like I can't even hear myself think. You know, I just wanna get in my car and drive. But then I see you. I see you across the hall, leaning against your locker in that jacket that you love so much, and, uh, the way you tuck your hair back behind your ears. And you see me and you smile. You just smile, and it's like all that noise fades away. You know ? And the only thing I can hear is the sound of your voice when you call out my name. 

- Hmm...

- Oh, no. Oh, my... Oh, my God, I'm literally too embarrassing to even live. No. No. I can't believe I just said that. Out loud. » 

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

- « I wanna travel. 

- All right. 

- Last night you got me thinking about what I wanna do, and I definitely wanna travel. 

- Like, as a career? 

- Last summer I, uh, got to visit my uncle and his boyfriend in Madrid. One day I was just, like, walking around and I got lost. And, you know, my cell phone was dead, and I had no idea where their apartment was. Then I was worried I was gonna have to adapt to life as a street person in Madrid. Finally I just wandered out into this plaza and I sat by this fountain and I just, like, breathed. And I realized I had been so focused on where I was going and getting back that I hadn't even noticed where I was. I hadn't noticed anything. And so I started to. I started to notice, like, the personality of the architecture and, like the way people would just, like, greet each other on the streets. And even the sky looked, like, different over there. And it felt like I was just letting go of something. But also like I'm finally in the world. Eventually, I found my way back, but those few hours, those were, like, the best. It was the best pan of my trip, and I just... I wanna get back out there so bad. There's so much stuff I wanna see. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire