Nouveautés

              
           

The Amazing Spiderman 2

9 mai 2014

Mercredi 7 mai 2014
Le week-end dernier, je suis allée voir The Amazing Spiderman 2 au cinéma et je suis ressortie toute contente de l'avoir vu (mais un peu triste quand même, je l'avoue).

Lorsque le premier volet de la saga se finissait, Peter/Spiderman parvenait à éliminer la menace du lézard géant - aka le docteur Norman Osbourne - avec l'aide de M. Stacey, le père de sa bien aimée et accessoirement le meilleur flic de la ville. Seule ombre au tableau, celui-ci mourrait à la suite d'un combat acharné, non sans avoir fait promettre à Peter de laisser sa fille tranquille.
Le second volet de la saga dure près de deux heures et demi et j'avais vraiment peur de m'ennuyer mais que nenni! Le film commence directement dans l'action, de la même manière que le premier volet et j'apprécie vraiment ces flashbacks qui nous en apprennent un peu plus sur les parents de Peter Parker.
Retour au présent où Peter célèbre la fin de ses études. Le film se déroule alors à ce moment précis où il convient à chacun de se demander ce qu'il veut faire de sa vie. Malheureusement, Peter est rongé par la culpabilité d'avoir vu mourir le père de Gwen et par le fait qu'il n'a pas tenu sa promesse de rester éloigné de Gwen puisqu'il semble être officiellement son petit ami. On en revient ici à la thématique centrale de Spiderman, à savoir définir les responsabilités qui incombent à celui qui veut être un héros. Évidemment, on ne peut s'empêcher de faire des parallèles avec l'ancienne trilogie de Spiderman de Raimi. Je fais partie des personnes qui préfèrent la nouvelle version.

Les + :
- L'humour : il est omniprésent dans le film, aussi bien dans les répliques de Peter que dans les actions des personnages. Pour ma part, je trouve qu'il est un des atouts majeurs du film.
- La relation Gwen/Peter : certains disent que leur relation sonne faux, ce n'est pas mon cas. J'ai aimé chaque scène entre eux même si je trouvais parfois qu'on tournait un peu en rond. Après réflexion, cela parait normal au vu de l'état de réflexion et de culpabilité dans lequel se trouve Peter.
- Les musiques : elles sont tellement bien qu'elles ont vite intégré ma playlist et vous pourrez d'ailleurs en retrouver quelques unes à la fin de cet article.

Les - :
- Le personnage d'Harry Osborne : je n'ai pas vraiment adhéré au personnage d'Harry O. Il me paraissait déjà très jeune mais son jeu même me laissait perplexe.

Bon, il doit surement y avoir d'autres points négatifs mais franchement, j'ai vraiment apprécié ce film. D'ailleurs, il a permis à ma créativité de se réveiller, comme le prouvent les images ci-dessous.

Bon film!

Photos





Musique
1. Here, Williams Pharell
2. Gone gone gone, Phillip Phillips (Lorsque Peter écoute de la musique sur son lit et qu'il décide de créer son mur de recherche)
3. It's on again, Alicia Keys
4. Honest, The Neighbourhood

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire