Nouveautés

              
           

Le Royaume des Rêves, B.F. Parry

20 déc. 2015

Juste Trois Mots : Imagination - Pouvoir  - Force
Date de sortie : 259
Nombre de pages : 1 Octobre 2014
Éditions : Hachette Romans
Genre : Jeunesse
Collection : Oniria, tome 1

Eliott, 12 ans, est un garçon en apparence comme tous les autres. Jusqu’au jour où il découvre un sablier magique qui lui permet de voyager dans un monde aussi merveilleux que dangereux : Oniria, le monde des rêves. Un monde où prennent vie les milliards de personnages, d’univers, et toutes les choses les plus folles et les plus effrayantes rêvées chaque nuit par les êtres humains. Collégien ordinaire le jour, Eliott devient la nuit, parmi les rêves et les cauchemars qui peuplent Oniria, un puissant Créateur, qui peut faire apparaître tout ce qu’il souhaite par le simple et immense pouvoir de son imagination. En explorant Oniria pour sauver son père, plongé depuis plusieurs mois dans un mystérieux sommeil, Eliott est finalement confronté à son extraordinaire destin. Car Eliott est l’ « Envoyé » : il doit sauver le Royaume des rêves, menacé par la sanglante révolution des cauchemars.



Ce roman est une vraie boule d’air frais. J’ai adoré l’atmosphère installée par l’auteur ainsi que le monde si fantasmagorique qu’elle a créé. C’est un roman qui nous fait rêver, c’est le cas de le dire !

Nous suivons les aventures d’Eliot, un jeune garçon de treize ans qui découvre l’existence d’un monde "parallèle", Oniria. Il s’agit plus exactement du monde des rêves que les terriens créent à chaque fois qu’ils s’endorment. Le fait que ce soit un roman de jeunesse rend l’histoire très accessible et on ne se perd pas dans des descriptions longues et complexes. Au contraire, l’auteur est suffisamment précise pour qu’on puisse imaginer les lieux mais ne nous abreuve pas de détails pour que nous puissions y ajouter notre propre fantaisie. 

Suivre Eliott n’est pas de tout repos. Il a une vie assez difficile, dans laquelle son père s’éloigne, sa belle-mère semble le détester et les élèves de son collège le harcèlent et l’attaquent sans cesse. Néanmoins, la force qui lui manque apparaît et se construit lorsqu’il devient Créateur à Oniria. Et là, c’est juste magique car on le voit au fur et à mesure prendre de plus en plus d’assurance. Son don n’est pas quelque chose d’aisé et ça aurait été dommage de le voir tout réussir du premier coup. Au contraire, ici, il y a une véritable évolution puisqu’il apprend au fur et à mesure de ses erreurs. J’ai aimé son sens du détail qui rend plus légères les descriptions qui jalonnent le récit. 

Les personnages sont hauts en couleurs et chacun a sa propre personnalité. Bon soit, ils sont assez caricaturés mais l’auteur a une telle aisance d’écriture que cela ne gêne en rien notre lecture. Au contraire, les traits renforcés des personnages leur donnent plus d’exotisme et accentuent les émotions que l’on ressent au fil des aventures des jeunes héros. J’ai trouvé que chacun des personnages avaient quelque chose qui le rendait attrayant et intéressant. On n’a plus envie de lâcher le tome et chaque personnage apporte un plus à l’histoire. À la fin du tome 1, il reste encore de nombreux mystères qui planent, non seulement sur l’intrigue principale, mais également sur le caractère des personnages, ce qui fait qu’on a envie de se précipiter sur le tome suivant. 

En clair, ce tome a tout pour devenir une belle saga. C’est un vrai coup de coeur que j’ai eu ici et je me suis laissée emporter dans le pays magique d’Oniria. 

2 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé ce premier tome ! Il faudrait que je me procure la suite :)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente de voir que tu as aimé. Il est dans ma PAL, ça me donne envie de le sortir plus vite lol

    RépondreSupprimer