Nouveautés

              
           

Sans Peur, Tiffany Reisz

20 juil. 2015

Juste Trois Mots : Haletant - Stratégique - Désir
Date de sortie : Janvier 2015
Nombre de pages : 413
Collection : Chroniques d'une Initiée #4
Genre : Erotica

Génial! Un tome qui répond à toutes mes attentes et même plus! Que de bons moments et des personnages dont le caractère est toujours égal à lui-même. J’aime, j’aime, j’aime !!



Nora Sutherlin, célèbre écrivain de romans sulfureux et également Dominatrice hors-pair du Sous-Monde a été enlevée et subit le chantage de son bourreau. Telle la belle Shéhérazade, elle va devoir raconter des histoires pour éviter la mort. Pendant ce temps, ses amis vont tout faire pour la sauver. 

C’est avec plaisir qu’on retrouve ici presque tous les personnages des tomes précédents. Mais le plus de Tiffany Reisz est de montrer l’importance de chacun d’eux à travers le rôle qu’il tient dans l’histoire. Tel un jeu d’échec, c’est toute une stratégie qui est mise en place et déployée dans ce dernier tome pour sauver Nora. J’ai été plus que ravie de la tournure prise par les événements et finalement, il n’y en aurait pas de meilleure pour moi

Nora est plus que convaincante pour moi dans son rôle et j’ai aimé la voir à tour de rôle lutter et séduire son audience. Elle manie l’art des mots avec force et persuasion, ce qui fait d’elle une redoutable adversaire. Malgré l’ennemi, elle ne perd pas son sens de la répartie et reste jusqu’à la fin fidèle à elle-même

Quant à Soren, il se fait plus discret dans ce tome mais toute sa force apparait dans sa retenue. Au contraire, Kingsley laisse tomber son masque et fait apparaitre l’espion qui git en lui. J’aurais tant de choses à dire mais l’essentiel est là : chaque chapitre dédié à un personnage différent m’a semblé lourd de sens et important, ce qui fait que je ne me suis pas ennuyée une seule fois.

Dans ce tome, l’intrigue est finalement moindre puisque l’élément de surprise n’est plus. Mais on se plait à suivre l’aventure des personnages pour se rassurer face à leur future victoire. Et quel plaisir de voir chacun des personnages combattre et surmonter ses propres démons ! Au final, cette trilogie aura mis en avant le fait d’accepter ce qu’on est et les désirs qu’on peut avoir. Les sentiments que ressentait le lecteur pour certains personnages changent totalement au cours de la trilogie. 

Je me répète mais j’adore le style de Tiffany Reisz. Elle ne fait pas dans la dentelle et lorsqu’il faut y aller, elle ne lésine pas sur les moyens. Avec elle, pas d’ennuis et pas de perte de temps. Et le meilleur, cette analogie constante qu’elle fait avec les échecs, à travers les titres des chapitres et des parties. Juste pour le plaisirs, voici l’explication de certains titres qui correspondent à des coups aux échecs : 
  • Gambit à la Dame : Ouverture à la dame. Il s’agit dès le début du jeu d’avancer les pions devant la dame pour lui laisser un passage. 
  • Roque : Déplacement spécial du roi et de la tour. Il s’agit en un tour de protéger le roi en le mettant à la place de la tour et en centralisant celle-ci. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire