Nouveautés

              
           

Les Amants de Constantinople, Carol Townend

24 juil. 2015

Juste Trois Mots : Protection - Amour - Indécision
Date de Sortie : Octobre 2014
Nombre de Pages : 320
Collection : Les Fiancées du Bosphore #2
Genre : Historique


Une histoire qui reste dans la lignée du tome précédent. Quelques longueurs et répétitions viennent toutefois en gâcher la lecture.



Ce tome se déroule en même temps que la fin du tome précédent. Anna, la suivante qui a accompagné Katherina, est en danger et trouve un protecteur à travers l'esclave dont Katherina a fait l'acquisition : Guillaume. Finalement, un lien se forme entre eux. 

Nous avions croisé ces personnages dans le tome précédent et c'est avec joie qu'on comprend davantage ce qui leur est arrivé. La jeune Anna paraissait orgueilleuse et désagréable, mais se révèle finalement digne d'intérêt. Elle a fui son père qui souhaitait la voir se marier contre son gré. À son retour à Constantinople, elle décide d'améliorer ses relations avec lui mais s'aperçoit que rien n'a changé. Seul changement digne d'intérêt : Guillaume, le jeune esclave dont Katherina a fait l'acquisition dans le tome précédent. La seule chose qui m'a énervée reste l'indécision omniprésente de Anna. Elle change d'avis constamment, ce qui installe le doute dans les émotions qu'elle ressent. Elle n'est pas claire avec Guillaume et évidemment, celui-ci se sent vite trahi. 

Pourtant, Guillaume m'a fait l'effet d'un véritable viking. Grand, imposant et blond, il a été vendu comme esclave mais son véritable statut social est totalement différent. L'auteure joue beaucoup sur ce thème du déguisement. Bon évidement, ici, c'est contre sa volonté que Guillaume perd son statut social mais l'idée est là, celle qu'on peut être totalement différent de ce que l'on laisse paraître. En tout cas, Guillaume respecte toutes les caractéristiques du chevalier : il est honnête, droit, candide, presque naïf. Il se bat pour la justice et va tout faire pour rétablir ses droits. J'ai aimé son caractère mais je trouve que les personnages n'étaient jamais sur la même longueur d'onde. Cela entraîne beaucoup de répétitions dans leur comportement. 

Comme je le disais précédemment, Carol Townend revient sur les évènements du premier tome en y apportant un nouveau regard grâce au point de vue de Guillaume et Anna. Finalement, il n'y a pas vraiment de répétitions et l'histoire reste entraînante même si l'on sait d'avance ce qu'il va se passer. Une fois cette intrigue politique passée, l'histoire stagne un peu car l'on découvre l'histoire d'Anna et toute la suite du roman va porter sur elle. À cause de cela, j'ai eu l'impression que Guillaume n'était plus qu'un pion qu'elle utilisait à sa guise. Leur relation avance beaucoup trop rapidement, surtout si l'on se fonde sur les statuts de chacun. J'ai trouvé que l'évolution n'était pas équilibrée, ce qui empêche le lecteur d'y adhérer totalement

Cependant, la manière dont le couple va gérer ses problèmes reste très bien menée et vaut la peine d'être lue.

On retrouve les pensées des personnages en italiques, ainsi que la richesse des descriptions et le rythme lié au contexte historique qu'installe l'auteure. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire