Nouveautés

              
           

Altesse Malgré Elle, Carol Townend

22 juil. 2015

Juste Trois Mots : Exotique - Déguisement - Trouble
Date de sortie : Aout 2014
Nombre de Pages : 320
Collection : Les Fiancées du Bosphore #1
Genre : Historique


Une histoire intéressant sur jeu de déguisement. Changement d’air garanti à travers l’exotisme de l’intrigue. Un Harlequin historique qui vaut le détour.



La princesse Theodora refuse d’épouser le duc Nikolaos. Lorsque la garde impériale vient la chercher dans les coins reculés où elle s’était cachée avec sa suite, elle demande donc à sa suivante crétoise, la jeune Katherina, de se faire passer pour elle afin de tous les duper. Heureuse d’aider sa maitresse, Katherina accepte sa mission mais se rend rapidement compte que celle-ci va se révéler plus difficile que prévu.

Ici, deux personnages sont mis en avant : la jeune suivante crétoise, ancienne esclave, du nom de Katherina, et Ashfirth, le commandant de la garde impériale rapprochée. Celui-ci a été envoyé par l’empereur Nicéphore, avec pour mission de ramener la princesse Theodora au pays. Il est déterminé à réussir et voit en la princesse une jeune femme trop capricieuse et insouciante. Pourtant, il est immédiatement attiré par ses magnifiques yeux de biche et ne parvient que très difficilement à réfréner ses envies. J’ai aimé son côté autoritaire et sa force de volonté

Quant à Katherina, malgré son passé traumatisant, elle est également attiré par cet homme splendide et se trouve vite démunie face à lui. Elle est très candide malgré les horreurs qu’elle a vécues et réussit à nous surprendre par son courage. Son passé permet également à l’auteure de dresser le statut des esclaves à cette époque.

Cette histoire brille par sa simplicité et son originalité. L’auteure insiste sur les décors somptueux et exotiques qui font rêver. L’auteure décrit Constantinople à son âge d’or et c’est une ville remplie de merveilles et de couleurs. Même le contexte historique est intéressant puisque nous sommes au coeur même d’un coup d’état. À travers les méandres politiques, la jeune Katherina va faire son possible pour duper son entourage le plus longtemps possible et c’est l’occasion pour nous lecteurs de découvrir les règles de l’empire byzantin. L’auteure insiste également sur le statut des femmes qui reste assez restreint, surtout pour une princesse.

Ce qui fait l’originalité de cette saga serait l’apparition des pensées des personnages en italiques. Qui n’a jamais rêver d’entrer dans la tête des héros ? Ici, c’est possible. Carol Townend jongle donc entre transcription des pensées et discours indirect qui reflète également la manière de réfléchir des protagonistes. Tout est fait pour comprendre le fonctionnement des personnages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire