Nouveautés

              
           

Ne Me Touche pas, Tahereh Mafi

27 avr. 2015

27 Avril 2015

Je me suis longtemps demandé comment je parlerais de cette saga sur mon blog... Je l'ai tellement aimé que je pensais avoir du mal à en parler. Est-ce que je devais faire un article synthétique de tous les tomes ? Ou bien plutôt un article pour chaque tome de la trilogie (sans oublier les deux nouvelles bien sûr) ? Avais-je vraiment tant de choses à dire que ça ? Oui. Vraiment. J'ai donc décidé de faire un article sur chaque tome de la trilogie. 


Juste trois mots : addictif, nouveau, puissant
Date de sortie : Octobre 2012
Nombre de pages : 384
Genre : Young Adult
     Avant de commencer, je ferai brièvement une description générale de l'intrigue de cette trilogie. Insaisissable raconte l'histoire d'une jeune fille qui a un don, celui d'entraîner la mort de la personne qu'elle touche. Elle est donc enfermée dans un asile loin de toute civilisation, à une période où l'humanité est en proie à de graves troubles. Le monde n'est plus ce qu'il était et la nature même est en danger. Les animaux ont disparu, la terre ne produit plus et les êtres humains ont été contraint d'accepter le joug d'une domination nommé Rétablissement qui avait promis de rendre le monde meilleur et de le faire redevenir comme il était auparavant, sans toutefois tenir ses promesses.

     J'ai vraiment accroché au style de l'auteure qui sort de l'ordinaire. Bien sûr, elle s'adresse avant tout aux jeunes en écrivant cette série (il n'y a qu'à voir les tournures de phrases négatives), mais elle s'approprie le genre de la dystopie en mettant en scène une héroïne pleine de doute et très sombre dans ce premier tome. Sa folie est retranscrite à travers le style d'écriture choisie par l'auteure et toutes les rayures du texte donnent à celui-ci une force et une vigueur inattendue dans un premier temps. Dans une période où les dystopies fleurissent et se fanent, Tahereh Mafi a su se démarquer à travers une originalité remarquable. 
     Ce tome est avant tout une introduction au nouveau monde imaginé par Tahereh Mafi. Le point positif, c'est que nous suivons le parcours de Juliette l'héroïne, qui ignore totalement ce qu'est devenu le monde puisqu'elle est enfermée depuis 264 jours. C'est à ses côtés et surtout en même temps qu'elle que nous découvrons cette dystopie. D'ailleurs, le récit à la première personne nous entraîne dans un rythme plutôt soutenu et on ne sait plus où regarder tellement il y a d'éléments à prendre en compte. 
    Enfin, que dire des personnages ? Ils ont chacun un caractère bien distinct et on se laisse facilement entraîner dans le tumulte d'émotions que ressent Juliette. Adam est juste extra et il apparaît comme un vrai roc pour Juliette. Quant à Warner, il semble être un véritable psychopathe et sa manière d'agir envers Juliette est très déstabilisante. Et surtout, il ne faut pas oublier James qui donne de la vivacité au récit et qui nous amène le sourire aux lèvres.  

     Il faudrait réfléchir un moment pour trouver vraiment des détails qui m'auraient gêné. Je dirais que la répétition des longs monologues de Juliette peuvent être parfois un peu déroutants mais ils sont en même temps en parfait accord avec l'état d'esprit de l'héroïne. 
Quant à l'histoire d'amour qui se forme, elle nous prend par surprise car elle arrive assez rapidement. 

    Un premier tome qui laisse présager une trilogie intéressante. Le rythme est entrainant et les personnages hauts en couleur. Le don de Juliette promet de grandes choses et la fin du tome nous promet beaucoup d'actions. 










Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire